Fashion Week de Paris : des stars aux nouvelles tendances.

La merveilleuse semaine de la mode parisienne touche également à sa fin (mardi 28 septembre-mercredi 6 octobre). Même si les projecteurs vont bientôt tourner sur ce qu’on appelle la capitale de la mode, l’effervescence règne toujours autour des podiums et les soirées les plus exclusives ne semblent pas vouloir s’arrêter.

Tout le monde semble avoir délaissé les défilés vus uniquement à travers un écran : finalement nous sommes revenus pour assister aux défilés en personne donc, alors que les grandes marques s’attachaient à organiser les événements glamour, les stars et les influenceurs s’affairaient à choisir la meilleure robe à montrer. désactivé.

Chiara Ferragni, par exemple, s’est présentée dans la Ville Lumière vêtue d’un haut en mousseline noir de la maison française Schiaparelli. Un détail non négligeable est certainement la transparence totale de la chemise qui ne comporte qu’une paire de cache-tétons en or jaune. La photo publiée par l’entrepreneur numérique italien sur Instagram a suscité des milliers de réactions en peu de temps et a volé la vedette aux top models internationaux.

Chiara Ferragni

Alt, peut-être avec cette phrase nous avons exagéré.

Difficile de voler la vedette à Beyoncé qui a ouvert avec sa voix le défilé Balmain, qui a duré deux jours, au nom de la mode et de la musique. La chanteuse américaine n’était pourtant pas la seule super invitée vedette de la marque parisienne : Naomi Campbell a ouvert le deuxième défilé et Carla Bruni a foulé le podium avec une robe recouverte de perles et de broderies fleuries.

Dans la maison Versace, Dua Lipa, Emily Ratajkowski, Gigi Hadid et Irina Shayk ont fait de leur mieux.

Balenciaga a décidé d’étonner tout le monde en choisissant la protagoniste de sa campagne printemps-été 2022 d’après un dessin animé très célèbre : Marge des « Simpsons ». Dans l’épisode « Balenciaga X Les Simpsons », les personnages du dessin animé déménagent à Paris puis se retrouvent sur les podiums.

Kate Moss, quant à elle, ne s’est pas présentée à la première personne mais a présenté sa collection de haute joaillerie en collaboration avec Messika, écrivant un nouveau chapitre concernant le monde des accessoires. Les meilleurs orfèvres et tailleurs de diamants se sont donc réunis pour créer un style qui reflète celui de l’une des icônes légendaires des années 90 et 2000. D’autre part, la rappeuse américaine Cardi B.

Les podiums ont également mis en lumière de nouvelles promesses de la mode, comme Divine Nwaokogba présentée par Prada et Naomi Ekindi par Dior. Mais celle qui a fait le plus sensation est certainement la fille de la fondatrice historique d’Apple, Eve Jobs : à tout juste 23 ans, la jeune fille a défilé pour Coperni.

Emplois Eve

Alors quelles sont les tendances pour le printemps-été prochain ?

Stella McCartney propose à nouveau son penchant pour les pantoufles «moches mais confortables». Les « chaussures moches » en question ont donc des cales et des plateaux pour privilégier le confort. Quant à 63% de la collection McCartney, également dans ce cas, des tissus durables et des matériaux respectueux de l’environnement tels que : mylo, polyester recyclé, nylon régénéré, etc. ont été utilisés. Tout est minutieusement expliqué dans la FICHE TECHNIQUE ECO de la marque.

Valentino dépoussière également les looks du passé, les reprenant dans les archives de Pierpaolo Piccioli, le fondateur de la marque. L’imprimé fleuri, les plumes et le total white sont de retour. Cependant, les couleurs pastel ne sont pas mises de côté, au contraire, elles trouvent des combinaisons audacieuses : l’élégance du rouge, par exemple, est combinée avec de lourdes bottes noires avec para.

Pas moins Maria Grazia Chiuri, directrice de création de DIOR, qui remonte aux années 60 pour la nouvelle collection. La pandémie a changé les modes de vie, de relation et de tenue vestimentaire : nous avons donc assisté à une révolution, comme cela s’est produit par le passé, à partir de 1960. Les incontournables de l’été 2022 sont donc : les mini-robes bicolores, en forme de A ou à décolleté en V, les robes évasées, les tailleurs blazer-minijupe, les robes à franges.

Pour Versace le foulard est devenu un élément fondamental pour compléter la tenue : « c’est un moyen d’ajouter une touche Versace à n’importe quel look « Déclare Donatella, qui ajoute »il s’est porté de bien des manières du top noué au bandana, jusqu’à devenir un accessoire de sac […] le foulard caractérise nos collections depuis le début, mais pour cette saison tout est chamboulé, il n’est plus seulement un accessoire mais qui devient provocateur, sexy, audacieux. » Le noir total, le rose shocking et les chemises oversize caractérisent également la collection.

Saint Laurent défile sous la Tour Eiffel avec des propositions contrastées : robes aux décolletés profonds et aux épaules larges, robes coupées dans des tissus masculins, chaussures à larges plateformes, décolleté sensuel, turbans et bijoux exagérés. Pour cette collection, la gamme de couleurs vives que Paloma Picasso aimait tant en 1987 a été utilisée, notamment le rouge.

Article de Rebecca Nisi.